Laurent Bayart :Terra incognita et, tout en bas de page, recueil Mot à mot.

Présentation de deux recueils :

- Terra incognita

- Mot à mot (seconde partie de la page)

Terra incognita, Laurent Bayart

Editions Alcyone (collection Surya)

Cet ouvrage est orné d'une photographie de Marc Meinau

978-2-37405-006-5

Laurent Bayart a publié plus d’une cinquantaine d’ouvrages dans les domaines de la poésie, de la nouvelle, du récit, du journal et du théâtre. Il a été lauréat de plusieurs prix littéraires, nationaux et internationaux.
A la manière de singuliers haïkus, sertis d’images, les poèmes qui composent “Terra Incognita” nous parlent de ce monde inconnu qui se trouve tout simplement à portée de vue. Laurent Bayart raconte son jardin comme s’il s’agissait d’un coin de paradis perdu. Observateur lucide et émerveillé du monde, il jubile à la vue d’un papillon et s’amuse à entendre battre le pouls de sa terre. Il surprend la respiration de quelques coccinelles qui font la sieste sur l’oreille d’une salade ou regarde un lombric faire des zigzags dans le vocabulaire grassouillet du compost. En cet endroit, l’instant devient tout simplement un moment d’éternité.

TEXTES

Au-dessus de la mêlée
Il voit derrière lui
Alignées en rangs d’oignons
Qui l’eût cru ?
Des échalotes…

**
Nus
Débarrassés de leurs attributs
De coquille
Deux escargots se font l’amour

Leurs antennes s’entremêlent
En une orgie d’inaudibles
Râles
D’extase

**

Quelques mésanges et des alouettes
Sont venues batifoler
Dans le noisetier

Une myriade de rouges-gorges et de martinets
Ont taillé une bavette
A un merle
Dans le taillis touffu
De la charmille

Quelques instants plus tôt
Un étourneau et une colombe
Se sont volés dans les plumes

Plus bas
Le chat nerveux
Se sent pousser des ailes

**
Le jardin s’embrase de mille feux
Le printemps colorie
Les fuchsias et les magnolias

Quelques geais caracolent
Et pépient
De joie

La terre travaille en silence
Un bruit de forge
Se fait entendre

Dans le sol meuble
Les graines explosent
En mille pépiements féconds
Laurent Bayart, extraits de Terra incognita
Copyright Editions Alcyone

 

/ Vous pouvez écouter des poèmes de Laurent Bayart en cliquant sur la flèche du fichier MP3 en bas de page.

/ Pour vous procurer le livre de Laurent Bayart :

- envoyez-nous un courriel à l'adresse suivante :

editionsalcyone@yahoo.fr

sans oublier de noter votre adresse postale : nous vous enverrons alors un Bon de commande.

- Vous pouvez commander ce livre en librairie.

- Cet ouvrage est également en vente (commande en un clic) sur www.amazon.fr

 

Note de lecture de Claude Luezior sur Terra incognita :

C'est que l'on n'arrête pas une source. Et Bayart le sait bien, lui qui est autant cycliste passant à gué les ornières de la vie, cultivateur d'un potiron, ce petit soleil écrasé par terre et jardinier des mots.
Toujours en mouvement, passant du subjonctif au subjectif, du substantif à la substance du réel, à savoir à cette terre nourricière mais toujours inconnue, à cette terre-mère toujours merveilleuse (dans le sens moyenâgeux du terme) du poète, Bayart se courbe et courbe les mots. Sa plume se refuse à la rime mais germe, sourd, bourgeonne. Et la chlorophylle des images d'enchanter sa page, de ruisseler si naturellement qu'elle habite notre rétine avec l'aisance de nuages / en forme de pomme de terre,  l'ingénuité de pommiers (qui) / tanguent comme des mâts de cocagne, avec la fraîcheur de la pluie (qui) se met... à mastiquer les salades.
Si la main émiette la glèbe, l'œil du poète est partout, traquant les roses trémières qui font causette / aux coquelicots alors qu'un Annapurna / de fumier / fume / encore tout  chaud / du souvenir des bovins. Cette cour des miracles nous fait penser aux Fables de mon jardin de Georges Duhamel, écrivain-médecin quelque peu oublié de nos jours mais dont l'esprit subtil oscillait entre la saga humaniste des Pasquier et des scènes empreintes de bucolique fraîcheur.

L'impression soignée du présent recueil, agrémentée d'une superbe photographie de Marc Meinau, est à la hauteur du talent de l'écrivain alsacien : papier blanc nacré, grain subtil...
On trouve également sur le site des éditions Alcyone de ces poèmes lus par l'éditrice, écrivain et artiste bien connue Silvaine Arabo.
Symbiose avec la nature, la chute peut sembler énigmatique : La chair brune s'ouvre / En un trou / Le jardinier en osmose / La rejoint / On appelle ça la mort (...) Terra incognita.
Mais il nous prend l'envie de dire : "eh, le Conquistador des herbes folles et des mots en jachère, laisse encore couler la source en tes escarpements vosgiens, attends encore un peu ! Encore un printemps, encore..."
                     


 Terra incognita, Laurent Bayart.

Prix global en euros : 18,00€ (+ port/emballage 4,00€)

 

Voir ci-dessous la présentation du nouvau recueil de Laurent Bayart :

Mot à mot

(sous la photographie)

Poèmes de Laurent Bayart dits par Silvaine Arabo

Laurent Bayart

Laurent Bayart - "Mot à mot"

MOT À MOT, LAURENT BAYART

Editions Alcyone, Collection Surya

Avec la reproduction d'une toile

de Pierre Cornudet (acrylique)

 Copyright : Editions Alcyone.

ISBN : 978-2-37405-051-5

Observateur du quotidien, Laurent Bayart a publié plus d’une soixantaine d’ouvrages dans les domaines de la poésie, de la nouvelle, du récit, du journal, du théâtre et de la prose littéraire. Il a été le lauréat de nombreuses distinctions littéraires nationales et internationales dont le Prix de l’Editions Poétique de la ville de Dijon en 2017.

Evoquant son recueil Mot à mot, Laurent Bayart écrit :
Par petites touches impressionnistes, avec une pincée d’humour, cet opus poétique intitulé Mot à mot se veut un vibrant hommage à celui sans qui l’autre n’existerait pas. Malaxer les lettres pour en extraire l’âme et l’essence. On découvre ainsi de bien curieux paysages intérieurs ainsi que des sens inédits voire... interdits ? Mots ludiques qui s’amusent et jonglent entre mes doigts. Le mot aura toujours le dernier mot ! Je ne fais finalement que mettre le dernier point.


"Il y a du Queneau dans ce recueil plein d'humour et qui donne à penser."

Silvaine Arabo

 

Une note de lecture de Claude Luezior sur Mot à mot de Laurent Bayart

   D'emblée, il nous prend l'envie de contrecarrer l'auteur avec malice : Chaque seconde / Prononcer un mot / Et continuer / Ainsi / Jusqu'à la fin de cette encyclopédie. Bien légère, cette encyclopédie (mais l'on connaît l'humour de Bayart et son sens du paradoxe) ! Laquelle tient dans la main avec beaucoup d'élégance, avec son papier blanc nacré, son grain subtil, comme tous les volumes des éditions Alcyone, concoctés avec amour par Silvaine Arabo, elle-même poète et artiste-peintre.
   Oui, d'emblée, Laurent Bayart a le don d'entrer en communication directe avec le lecteur dont il se fait le complice. Bréviaire à chuchoter, à psalmodier entre deux portes. Prenons l'escalier des mots. On imagine  souvent le poète comme un être éthéré dans l'azur de ses vers, déchiré par le pathos de ses sentiments, maudit sous le poids de ses propres phrases. Nenni ! Tel Prévert, l'inlassable écrivain alsacien triture les mots comme autant d'oiseaux dont il ouvre la cage. Je vous le donne en mille : Bayart est joyeux, facétieux, intuitif, un brin exotique (face au mot Qui porte un accent circonflexe / comme un sombrero mexicain), parfois burlesque ou excentrique : Soigne ta terminaison / Dit un mot à un autre mot / Sans queue ni tête.
   Bref, prenons l'escalier : tout de suite, car Un jour sans mots / Et les pages sont orphelines. Face à la litanie qui s'annonce et sachant que l'auteur est également cycliste de longue haleine, va-t-on tenir le coup ?
   Cela commence bien ! Par une absolution laïque : Un vieux mot / Qui datait du XVème siècle / Est mort ce matin / De n'être plus utilisé / Il a disparu / Sans que personne ne s'en aperçoive. Et le poète de s'en prendre derechef aux sms sans verbe / Ni nom / Ni adjectif / Même pas un point / Pour faire semblant / D'être final.
   Voilà Bayart le minutieux, le chroniqueur avide de sens : Nous avons échangé quelques mots / À l'instar des timbres / De philatélistes. Souvenirs d'enfance quand nous décollions ces vignettes magiques... Car cette broderie d'images et de mots va bien au-delà d'une énumération ou d'un calembour : comme le confesse l'auteur sur sa quatrième de couverture : il s'agit de malaxer les lettres pour en extraire l'âme et l'essence. L'escalier des mots est bien un itinéraire de vie pour de curieux paysages intérieurs tout à la fois ludiques, profonds, voire amoureux : Elle m'a laissé un petit mot / Sur la table de chevet / Avant de s'en aller / Par le mot fin / De notre histoire.
   Délices d'un cheminement en colimaçon. Vis apparemment sans fin, peut-être jusqu'au paradis. Montez, montez très haut au gré de ce mot à mot. Ne mettez pas la lumière au seuil de la chambre : sentez la présence infinie de ces mots noirs (qui) Marchent à l'aveuglette / Dans la rue / Une canne blanche / Finit la phrase / À tâtons (...)
   Ne dites mot : vous êtes dans le monde de Bayart. Donnez-lui la main.
                        

                                                Claude Luezior

TEXTES

Chaque seconde
Prononcer un mot
Et continuer
Ainsi
Jusqu’à la fin de cette encyclopédie
Où tout commence…
Car au début était le verbe


*
Un vieux mot
Qui datait du XVème siècle
Est mort ce matin
De n’être plus utilisé
Il a disparu
Sans que personne ne s’en aperçoive

On l’a enterré
Dans une ancestrale crypte du Père Lachaise

A côté d’un très vieux Robert


*
A court  de mots
Il a envoyé
Quelques voyelles
Comme on lâche
Des colombes
Sur le papier blanc du ciel


*
C’est un mot exotique
Un peu excentrique
Qui porte un accent circonflexe
Comme un sombrero mexicain


*
Un mot de gala
A déposé son smoking
Dans le vestiaire
Eclairé par des strass et paillettes
De vieux superlatifs snobs


*
Un mot s’est habillé
De scintillantes fripes
Mot en goguettes
Mot en paillettes
Il est allé faire la fête
Avec un mot triste à mourir
Choc des extrêmes
Qui se rencontrent
Des protons se chauffent
Des billes d’effervescence
Eclatent sur la piste de danse


*
De drôles d’insectes
Se baladent
Avec leurs carapaces de mots
Etymologistes, grammairiens, sémanticiens, lexicographes…
Qui stridulent de plaisir
A triturer le texte


     *
Des mots à la queue leu leu
Ont cru qu’ils pouvaient
Sans coup férir former une phrase
Un étymologiste a vite fait
De les rappeler à l’ordre


*
A force de trainer
Et de trainer
Ce mot nonchalant
S’est retrouvé après le point
De la phrase…
Il avait l’air fin !


*
Des phrases en enfilade
Et un mot à la traîne
Qui n’arrive plus à suivre
Et finit par décrocher

Seul sur la voie
Le mot reste en rade
Ses lettres se désarticulent
Et finalement
Les consonnes
Et les voyelles s’en vont
Chacune de leur côté
Laissant un mot décharné
A l’enveloppe vide
Telle une peau de couleuvre
Sur une voie de garage


*
Une pie s’est emparée
D’un de mes mots
Et l’a mis dans son nid

Au printemps
Des oisillons de mots voleurs
Prendront leur envol


*
Mot à mot
En procession
Mots en file indienne
En rangs d’oignons
En troupeau de moutons
Tels des éléphants
Qui se tiennent par la queue
Avec leur trompe
Avancent
Un par un
Jusqu’à la dernière page de ce livre
Où le mot FIN se bouscule
Pour être le premier
Et tout recommencer…

Extaits de Mot à mot de Laurent Bayart

Editions Alcyone (collection Surya)

Copyright : Editions Alcyone.

All rights reserved.

 

- Vous pouvez écouter des poèmes de Laurent Bayart en cliquant sur la flèche

du fichier MP3, en bas de page.

- Pour vous procurer le livre de Laurent Bayart :

envoyez-nous un courriel à l'adresse suivante : editionsalcyone@yahoo.fr

 sans oublier de noter votre adresse postale : nous vous enverrons alors un

Bon de commande.

/ Cet ouvrage est également en vente sur www.amazon.fr

/  Vous pouvez commander ce livre en librairie.

 

Mot à mot, Laurent Bayart

13,00€ + forfait port et emballage : 4,00€

 

 

Poèmes extraits de "Mot à mot" de Laurent Bayart, dits par Silvaine Arabo.