Jean-Louis Bernard

A l'ordre de l'oubli, Editions Alcyone, Collection Surya 

ISBN : 978-2-37405-009-6

Jean-Louis Bernard est né à Biarritz. Retraité de la fonction publique territoriale, il vit à Grenoble depuis 1975.

"L’oubli est-il une défaillance de la mémoire ou plutôt son allègement, ôtant les scories qui la parasitaient et la rendant en conséquence plus efficiente, aidant ainsi la vie à se construire en liberté ?
On sculpte, on élague, on broie. Jusqu’à parvenir au silex origine. L’oubli permet d’aller à l’essentiel de ce qui dure. C’est un geste vers le Perdu, un geste à réapprendre pour les temps de famine.
Apprendre à oublier nécessite de prendre son temps." Jean-Louis Bernard

Parlant de A l’ordre de l’oubli, Claude Luezior écrit :
“Mais au fond, quelle quête du sens l'auteur évoque-t-il dans ce recueil ? Au-delà d'une superbe maîtrise du mot dans ses facettes diamantaires, quelle thèse affleure-t-elle, alors que Le vent plaque ses accords secrets / sur les cordes / des évidences ?
Suivant le titre énigmatique À l'ordre de l'oubli, lequel relie en quelque sorte des gerbes de pensées finalement si peu disparates, il me semble que le poète-philosophe fait l'apologie très pertinente et quasi neuro-psychologique de l'intelligence. En effet, inter legere n'est pas une accumulation quantique d'un disque dur, mais c'est bien l'acte du choisir parmi, dans lequel l'oubli est un rouage essentiel.
Un peu l'équivalent du blanc sur la page, du vide lumineux sur une toile, d'une pause musicale. L'oubli, pièce maîtresse de l'organisation mentale, n'est ici, de nulle manière, une tentacule d'Alzheimer, mais l'outil plus ou moins inconscient d'un choix, d'une démarche active, d'un  processus de décision ; il n'est pas dégénérescence mais se situe très haut dans une hiérarchie du psyché : ciels d'oubli sans lesquels il n'y a ni ordre, ni structure de l'intelligence.
Revenant au creux des sentes (...) en territoire d'herbe (...) le poète précise qu'il est des oublis / qui désaltèrent. Absence habitable, abîme, impossibles réminiscences font donc partie intégrante de ce processus de construction. De manière symbolique, les mots de Jean-Louis BERNARD nous rappellent ainsi qu'apprendre, c'est oublier.
En une note manuscrite, l'auteur nous livre son impression d'avoir rassemblé tous les cailloux poétiques qui composent ma route : absence, attente, silence, lenteur, errance et, bien sûr, veillant sur tout cela, le temps. Celui qui passe, celui qui nous maîtrise et nous apprivoise. Comme si ce temps mythologique était, en creux, frère jumeau de cet oubli que je crois créateur.”

N.B. Vous pouvez écouter des poèmes de Jean-Louis Bernard en cliquant sur la flèche du fichier MP3 en bas de page.

 

Ils ouvrent
le silence de leurs corps
à celui du monde

entre eux glisse
l'envers des signes
et les élytres incendiés des nuits
marbrées de vertiges

eaux brûlantes
noces noires
avec l'éclair

ils ont des gestes d'aromates
pour toucher
la tunique du manque

chercher
par quoi commence
l'oubli

**

Chemins archaïques
où le secret
efface nos empreintes

comme l'eau
en errance blanche
jusqu'au tourbillon
premier

le secret
quelques mots calcinés
sur la route du taire
quelques songes disjoints
arpentant le temps d'être

le secret
seul aux franges
de l'illimité

**

Le vent plaque un accord secret
sur les cordes
des évidences

son nom s'égare
entre désir et feuille

souffle dispersé
sur la paille
en infinie coulée
pérennité de
l'éphémère

accepter que le vent
devienne lieu
vibrant
sous les mots mis en torche
mots d'embrun et d'inquiétude
lissant sa trace
jusqu'à l'oubli

**

Convoqué par les fièvres
l'errant
arpège sa mémoire
sur les encoignures
du chemin

fait autodafé
des ferveurs paniques
et de l'étroite loge des clartés

au creux des sentes
des effluves mouillés
d'ajoncs et
de fatigues

en territoire d'herbe
il est des candeurs
il est des oublis
qui le désaltèrent

marche
ailes aux pieds
sur le tissu confus de vivre
Jean-Louis Bernard,
extrait de À l’ordre de l’oubli

Copyright : Editions Alcyone - Reproduction interdite sur tous supports.

 Cet ouvrage est orné d'une encre

Pour vous procurer le livre de Jean-Louis Bernard :

- envoyez-nous un courriel à l'adresse suivante :

editionsalcyone@yahoo.fr

sans oublier de noter votre adresse postale : nous vous enverrons alors un Bon de commande.

- Vous pouvez commander ce livre en librairie.

- Cet ouvrage est également en vente (commande en un clic) sur www.amazon.fr

 A l'ordre de l'oubli, Jean-Louis Bernard.

Prix global en euros : 18,00€ (+ port/emballage 4,00€)

Poèmes de Jean-Louis Bernard dits par Silvaine Arabo

Jean-Louis Bernard