Daniel Rivel

LA PORTE DU BÉLIER SANS CORNE, de Daniel Rivel.

Editions Alcyone, Collection Surya

Copyright : Editions Alcyone

ISBN : 978-2-37405-041-6

Daniel Rivel, fils de paysans des Monts du Forez, a traversé l’enfance sur ces terres rudes qu'a façonnées l’usure du granit.
Il vit maintenant à Annonay (Ardèche) en amitié avec le vent et les pierres.
Il recherche une écriture de voyages et de rencontres, enracinée et libre, où l’intériorité se façonne dans la poussière de la route.
Il a publié chez différents éditeurs et dans plusieurs revues, en France et en Belgique.

La porte du bélier sans corne ouvre Marrakech vers la piste des grands espaces empreints de beauté sauvage et fière, d’Essaouira à Ouarzazate. On y rencontre une humanité humble, tissant des chemins de vie sous un soleil impérieux. Au milieu des paysages grandioses ou des médinas fourmillantes et encombrées, l’homme peut se perdre et se ressourcer.

TEXTES

 

mots jetés dans les espaces mouvants de la rue
l’équilibre vient du souffle et de l’écho
dans l’ombre grillagée de ruelles à vous perdre
de rouge et de poussière
le temps glisse entre les murs de peu de regards
se déchire aux crochets des bouchers
à l’éloquence des pistes s’asséchant
au creux des venelles sans issues



*



fierté portée à bout de parole
le mot glisse entre les étals
monte pour se couvrir
du manteau de prière
à l’ouverture du minaret
retombe en pluie
sur les terrasses imbues de soleil
en bas sous le couvert des souks
les mots se toisent
se bousculent de l’épaule
Bombent le torse
Se tirent pas la manche
battent le temps
sur l’enclume des artisans
murmurent dans les fils de soie
tissent un accord autour du thé
pour rebondir jusqu’à la dernière écorce du jour



*


sur la braise la terre bouillonne
d’odeurs révélées et de sucs distillés
la rue se déverse sur le quai étroit
face au mur
chacun d’une main affamée
déplie le pain au-dessus des épices
le feu ne s’éteint pas
j’attends le retour des oiseaux de nuit



*



elles usent leur corps
sur des pentes
qui roulent sous leurs pieds
elles fauchent l’herbe sèche
avec ce poids de vie
accroché dans le dos
de la montagne
leurs mains tissent le jour
dans un pays
où même la braise a un prix



*


l’œil des neiges
abandonne larme après larme
son emprise sur les terres de hauts combats
un frisson ébruite le secret des pics
à l’aile qui ouvre le jour
je marche sous un éboulis de lumière
un galet sous la langue
la salive libère
le goût rose des rencontres
sous l’âcre ferment de la solitude



*


oued

blessure solaire
à l’effacement des eaux
aux portes de la plaine
les pierres roulées
dérivent
dans les courants du sable
que les hommes
inlassablement tamisent
entre les bras du jour
Extraits de La porte du bélier sans corne
de Daniel Rivel. Copyright : Editions Alcyone

 

- Vous pouvez écouter des poèmes de Daniel Rivel

   en cliquant sur la flèche du fichier MP3, en bas de page.

 

- Pour vous procurer le livre de Daniel Rivel :

/ envoyez-nous un courriel à l'adresse suivante : editionsalcyone@yahoo.fr

 sans oublier de noter votre adresse postale : nous vous enverrons alors

 un Bon de commande.

/  Vous pouvez commander ce livre en librairie.

/ Cet ouvrage est en vente sur www.amazon.fr (taper : "Daniel Rivel").

 

La porte du bélier sans corne, Daniel Rivel

15,00€ (+ forfait port et emballage : 4,00€)

 

Poèmes de Daniel Rivel dits par Silvaine Arabo

Daniel Rivel